top of page
  • Coraline VAZ

Communiqué de presse : consultation sur l’adaptation au changement climatique sérieux ?

Le 23 mai, le Ministère de la transition écologique a lancé une consultation sur l'adaptation au changement climatique que doit porter la France. Coorace, en tant que co-signataire de l'alliance Pacte du pouvoir de vivre, considère essentiel la consultation de l’ensemble des citoyens concernant les politiques publiques à adopter pour faire face aux enjeux imposés par le climat. Dans cette optique, nous nous associons à Pacte du pouvoir de vivre et relayons leur communiqué.


La consultation portée par le Ministère de la transition écologique repose sur 3 questions qui sont :

  • La France doit-elle se doter d’une trajectoire de réchauffement de référence d’ici la fin du siècle pour pouvoir s’adapter, tout en poursuivant la réduction de ses émissions de gaz à effet de serre en ligne avec les objectifs de l’Accord de Paris ?

  • Que pensez-vous d’une trajectoire de réchauffement de référence pour l’adaptation de la France (TRACC) dont les niveaux de réchauffement de référence seraient : +2° C en 2030, +2.7°C en 2050 et +4°C en 2100 (France métropolitaine) ?

  • Quels outils et quel accompagnement technique et financier devraient être mis à la disposition des collectivités, des acteurs économiques et du public pour qu’ils puissent prendre en compte les impacts envisagés dans le futur du réchauffement climatique ?

Cette consultation démontre le positionnement de la France sur l’inadéquation entre l’implication des citoyens comme des corps intermédiaires à la construction des politiques publiques et les enjeux portés par la classe politique. Le Pacte du pouvoir de vivre et Coorace pensons qu’il est indispensable de pouvoir se projeter collectivement sur notre adaptation au changement climatique.


Dans son communiqué, Le Pacte du pouvoir de vivre s’insurge contre le manque de méthodologie et la nature ubuesque de ces trois questions de consultation.

Il rappelle également que le changement climatique doit être pris de front en doublant le rythme de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Pour eux : « notre capacité d’adaptation de demain est directement conditionnée au volontarisme et à l’action politique d’aujourd’hui. »


Retrouvez l’ensemble du Communiqué de Presse en cliquant ici.

2 vues0 commentaire
bottom of page