top of page
  • Coraline VAZ

Entrepreneuriat féminin - Ecologie - Prix Terre de femmes - Jusqu'au 30 nov 2023

Date limite de candidature : 30 Novembre 2023

Organisme : Fondation Yves Rocher


Terre de Femmes, une communauté de femmes engagées pour la nature !

En 2001, Jacques Rocher crée le prix Terre de Femmes au sein de la Fondation Yves Rocher, aujourd'hui reconnue d'utilité publique, qui accompagne à travers le monde près de 500 femmes engagées en faveur de la nature.

Parce que demain se préserve aujourd’hui, parce que l’urgence climatique requiert toutes les forces les plus vives, nous avons pensé le Prix Fondation Yves Rocher Terre de Femmes International " comme un prix ouvert à toutes les citoyennes du monde engagées en faveur de la protection de la nature.

À cette dimension environnementale s’ajoute un impact social et sociétal considérable.

En soutenant collectivement cette grande aventure pour la nature, nous aidons à construire des lendemains meilleurs pour les générations actuelles et futures.

À ce titre, nous lançons en 2024, la sixième édition de ce prix sur le thème : « Les insectes, pour une planète vivante ! »

Femmes d’action, rejoignez le mouvement !

  • Vous êtes une femme majeure (ou un collectif de femmes) engagée sur ce sujet de la préservation des insectes ?

  • Votre projet a un fort impact environnemental et social (implication des communautés locales) ?

  • Votre structure est une ONG, une association ou une fondation ?

  • Vous avez besoin de soutien ?

Le Prix Terre de Femmes International est fait pour vous !

La dotation est de 10 000 €

Fin de l'appel à candidatures 2024 : 30 novembre 2023

Exemples de domaines d'actions éligibles :

  • Projets qui œuvrent pour la nature, en faveur de la biodiversité avec une entrée par les insectes.

  • Combattre pour restaurer la diversité des différentes espèces d'insectes et endiguer leur déclin.

  • Étudier, répertorier les espèces (fourmi au bourdon) pour mieux les connaitre et les protéger.

  • Préserver les écosystèmes fragiles afin de conserver les processus écologiques et services rendus par les insectes.

  • Améliorer la cohabitation « humain-animal-insectes-végétal » au sein des territoires.

  • Sensibiliser les communautés locales, et les générations futures à la préservation des insectes et de leurs habitats.

  • Les projets sur l’apiculture ne peuvent être acceptés car ce prix est centré sur les espèces d’insectes sauvages. Cependant, nous pourrons envisager de récompenser les projets sur les abeilles domestiques férales, en lien avec l’étude et/ou le maintien d’essaims d’abeilles à miel retournées à l’état sauvage.


7 vues0 commentaire

Comments


bottom of page