top of page
  • Coraline VAZ

Finance responsable, solidaire, à impact … comment s’y retrouver ?

Finance à impact, solidaire, responsable, verte… quelle réalité se cache derrière ces termes et concepts ? Quelles sont leurs différences et lesquelles mobiliser au bon moment pour développer son projet ou financer au mieux sa structure dans l'économie sociale et solidaire (ESS) ? Décryptage pour permettre aux acteurs de l’ESS de s’y retrouver.


Financer les projets à forte utilité sociale En amorçage comme en changement d’échelle, les structures de l’économie sociale et solidaire (ESS) nécessitent l'apport de financements externes pour se structurer et grandir. Seul bémol, les circuits financiers traditionnels ne sont pas forcément outillés pour accompagner au mieux les spécificités des structures ESS qui visent la maximisation de l’impact avant la maximisation du profit. Pour autant, de plus en plus d’alternatives émergent pour permettre de financer les projets à forte utilité sociale, formant un large spectre de solutions allant du mécénat (financements visant essentiellement l’utilité sociale) à la finance traditionnelle (financements escomptant un retour financier).


Tour d’horizon de la finance durable Les finances alternatives à la finance traditionnelle se regroupent au sein de la notion de finance durable. Ces types de finances ont en commun leur vocation à limiter les externalités sociales ou environnementales négatives. Cependant, au sein de ces finances alternatives, plusieurs niveaux d’engagement social ou environnemental et différents outils et labels se distinguent.



5 vues0 commentaire
bottom of page