top of page
  • Coraline VAZ

Le montant des aides l'embauche Contrat pro inclusion sera unifié à 6000€ en 2023

L’aide à l’alternance, et plus précisément aux contrats pro inclusion (CPI), va évoluer et passer uniformément à 6000 euros (au lieu de 8000 euros actuellement).


Nous publierons une actualité dès publication officielle du texte.


À compter du 1er janvier 2023, le montant de l’aide accordée au titre de la première année d’exécution des contrats d’apprentissage ou de professionnalisation va être révisé, annonce un communiqué ministériel du 1er décembre 2022. Il sera de 6 000 € pour les contrats conclus avec un alternant, que ce dernier soit mineur ou majeur. Actuellement, les contrats ouvrent droit à une aide de 5 000 € pour un mineur et 8 000 € pour un majeur.


La réévaluation du montant des aides temporaires à l’embauche de jeunes en alternance devait être arbitrée fin 2022. C’est chose faite, le ministre du Travail, Olivier Dussopt, et sa ministre déléguée chargée de l’Enseignement et de la Formation, Carole Granjean, ayant annoncé dans un communiqué de presse du 1er décembre son nouveau montant. Quant à l’aide spécifique à l’embauche de demandeur d’emploi de longue durée en contrat de professionnalisation, elle s’éteindra comme prévu après le 31 décembre 2022, comme nous l’a confirmé l’entourage de Carole Granjean.


Un montant unique de 6 000 €

« Une aide d’un montant de 6 000 € sera versée à toutes les entreprises, pour les contrats conclus avec un alternant, mineur comme majeur, du 1er janvier au 31 décembre 2023, pour la première année d’exécution du contrat » annonce le communiqué du 1er décembre. Les entreprises se verraient ainsi accorder 1 000 € en plus au titre des embauches d’alternants mineurs et 2 000 € en moins au titre des alternants majeurs, l’aide s’élevant respectivement à 5 000 € et 8 000 € actuellement.


Pour les ministres, le maintien de ces aides à un niveau élevé doit permettre de poursuivre la croissance du nombre d’alternants et d’atteindre l’objectif d’un million de nouveaux apprentis par an d’ici la fin du quinquennat.


On ne connaît pas encore les détails techniques de cette mesure. Cette aide pourrait prendre la forme d’une majoration de l’aide unique à l’apprentissage au titre de la première année du contrat accompagnée d’une aide exceptionnelle à l’embauche d’alternants. Cette combinaison permettrait de couvrir l’ensemble des embauches en contrat d’apprentissage et tous les recrutements de jeunes de moins de 30 ans en contrat de professionnalisation dès lors que la certification visée ne dépasse pas le niveau master.


Qu'est-ce que le Contrat pro inclusion ? :

https://www.youtube.com/watch?v=F1ZcjsPzue0&feature=youtu.be

23 vues0 commentaire
bottom of page